6 conseils pour développer une offre internationale

Comment créer une marque qui cartonne à l'étranger ?

La master franchise est un excellent moyen de développer une enseigne hors de l'hexagone sans se lancer entièrement dans l'inconnu. Cependant, les marchés étrangers sont aussi différents que les cultures qui les hébergent, et il n'est pas rare qu'un succès en France se transforme en échec une fois passée la frontière. L'internationalisation d'une offre demande un important travail en amont. Quelques pistes de réflexion.

1. Une offre internationale dès le départ

Rares sont les marques internationales qui ont démarré avec un concept régional. Il est important de se lancer avec un concept qu'on sait pouvoir intéresser le monde entier. Ambition et vision sont les deux piliers d'une enseigne qui s'exporte. Sachez commencer petit tout en visant grand.

2. Répondre à une demande universelle

À la question "À qui s'adresse mon produit ?", vous devez pouvoir répondre "à des gens de tous les pays". Si ce n'est pas le cas, vous devrez veiller à varier votre offre dès le départ. Ainsi ce qui ne marche pas sur un marché donné pourra intéresser les consommateurs d'un autre. En outre, cela ne fait pas de mal de considérer le marché français au même niveau que les autres, quitte à commencer à vous développer ailleurs.

3. Un nom international ?

Rien qu'en français, il est très difficile de trouver un nom d'enseigne accrocheur. Cela l'est encore plus quand on envisage dès le départ son internationalisation. Faut-il choisir un nom en anglais pour faire plus "trendy", quitte à être mal perçu dans les pays anglo-saxons ? Ou bien rester sur le français pour paraître exotique à l'étranger ? Ou encore renommer sa marque d'un pays à l'autre ? Ces recherches demandent du temps et des moyens : une étude marketing internationale n'est pas de trop pour s'assurer d'avoir une enseigne qui restera dans les esprits des consommateurs quelle que soit leur culture.

4. L'innovation est la clé

Si l'innovation est vitale face à une clientèle unique, elle le devient encore plus sur une douzaine de marchés différents : une enseigne qui se démarque prend immédiatement l'avantage. Entrer en concurrence avec des marques établies dans son pays est déjà difficile. Le faire à l'international relève du suicide économique.

5. Les salons internationaux

Quel que soit le secteur dans lequel vous opérez, vous avez besoin d'un maximum d'informations pour développer votre concept de manière internationale. Vous rendre sur des salons à l'étranger vous aidera à mieux comprendre la demande, à prendre conscience de l'ampleur de la concurrence. Mais aussi, vous y nouerez des contacts et aurez l'occasion d'augmenter la visibilité de votre marque.

6. La créativité et l'audace sont les meilleures alliées de l'entrepreneur

Nous le disions en introduction de cet article, vouloir se développer à l'international représente une importante prise de risque. Or, ce sont les entrepreneurs qui sont le plus réactifs devant l'inconnu à qui les affaires réussissent le mieux. Même avec un réseau important derrière soi, il est payant de penser comme une start-up, de provoquer les opportunités et de sauter sur les occasions.

Derniers articles de la rubrique