Quel statut pour le dirigeant d’une master franchise

Master franchisé à l'étranger, contraintes et complications

Voyager, vivre à l'étranger, démarrer une nouvelle carrière dans un pays qu'on désire découvrir en profondeur, qui n'en a jamais rêvé ? Pour un entrepreneur, créer une nouvelle activité dans un pays différent n'est pas facile. Tout comme la franchise est un tremplin pour les créateurs d'entreprise en herbe, la master franchise peut se révéler une excellente occasion de se lancer dans une nouvelle vie sans prendre de risques inconsidérés.

La master franchise fonctionne dans les deux sens

Quand on pense master franchise en France, c'est souvent en imaginant l'adaptation d'un concept étranger au marché hexagonal. Beaucoup d'enseignes venues des États-Unis, d'Amérique du Sud, d'Europe ou du Japon cherchent à se développer dans notre pays en profitant du principe de la master franchise. En recrutant un entrepreneur rompu aux ficelles de la création d'entreprise comme master franchisé, ces réseaux mettent toutes les chances de leur côté.

Mais pour qui veut tenter sa chance à l'étranger, cette situation n'est pas satisfaisante. Convaincre une marque française de confier son développement dans un pays donné à un Français sera sans doute moins évident, mais cela peut se réussir.

Quel statut pour un chef d'entreprise à l'étranger ?

Notre économie mondialisée rend la circulation des personnes beaucoup plus facile qu'autrefois, et il est possible de travailler un temps dans de nombreux pays sans passer par un cauchemar administratif. En revanche, se lancer en franchise, c'est signer pour plusieurs années. Mieux vaut se renseigner et prendre ses précautions. En fonction du pays d'accueil, les conditions administratives vont du très simple (dans l'espace Schengen) au très bureaucratique (comme par exemple en Chine). Obtenir un visa de travail peut parfois prendre des années.

Question retraite, beaucoup de pays imposent à tous leurs résidents d'adopter leur système de cotisation. Si ce n'est pas le cas, il est alors possible d'opter pour la Caisse des Français à l'étranger, l'organisme qui assure la continuité des droits à la Sécurité sociale pour les expatriés. C'est le même problème en ce qui concerne la prévoyance : faut-il choisir une assurance santé expatrié en France en complément des prestations de la CFE ou une solution privée locale ?

Il est à noter que si l'opération master franchise est importante (avec trois salariés expatriés), la CFE propose des contrats d'entreprise qui sont moins onéreux par assuré.

L'exemple du Brésil

Pays dynamique au marché désirable pour de nombreux franchiseurs, le Brésil a mis au point un système simple pour l'envoi de dirigeants d'entreprises étrangères. Il existe deux statuts : salarié et non salarié. Le premier ne confère que des pouvoirs limités au chef d'entreprise et requiert que l'employeur verse des charges salariales et sociales à l'administration locale.

Le cas d'un chef d'entreprise master franchisé non salarié est plus intéressant. Il y a moins de charges à payer au Brésil, et les pouvoirs accordés sont équivalents à ceux d'un véritable dirigeant : il dirige les affaire et est responsable devant la loi. Sa rémunération est dite "pro labore". Elle est librement négociée avec l'enseigne.

Derniers articles de la rubrique