La franchise, modèle incontournable de l'économie française

La formule anti-crise pour les entrepreneurs ?

La formule anti-crise pour les entrepreneurs ? Dans les bureaux des économistes, dans les chambres de commerce et d'industrie ou dans les médias, la franchise fait parler d'elle. Et pour ceux et celles qui souhaitent créer une entreprise, la question de devenir franchisé se pose très souvent.

La franchise : un système qui bénéficie à tous

Qu'on le veuille ou non, les marques font partie de nos vies de consommateurs. Quel que soit le produit, nous sommes plus enclins à faire confiance à un commerçant s'il affiche les couleurs d'une enseigne que nous apprécions. C'est sur cet aspect de la nature humaine que se bâtissent les empires de la franchise depuis les années 1970 (voire dès l'après-guerre aux États-Unis).

La franchise repose sur la dynamique du commerce associé. Un franchiseur, propriétaire d'un concept rentable et d'une marque, les partage à ses franchisés en échange d'une fraction du chiffre d'affaires de ces derniers. Les franchisés y gagnent en notoriété et en efficacité : ils sont formés et soutenus par l'enseigne et profitent de l'image de marque. Le franchiseur y trouve un avantage certain en plus de l'apport financier, puisque son réseau s'étend sans qu'il ait à en supporter le financement. Une enseigne franchisée peut ainsi se développer à grande vitesse pour un réseau succursaliste. Le principe gagnant-gagnant qui a fait le succès de la franchise, se décline au-delà des frontières du pays natif des enseignes. Celles-ci peuvent en effet faire appel à des master-franchisés pour s'étendre à l'international.

Un succès indéniable, chiffres à l'appui

La franchise représentait plus de 53 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015. C'est deux fois plus qu'il y a vingt ans (26,2 milliards en 1995). Les enseignes qui exploitent des succursales en plus de travailler en partenariat avec des entrepreneurs franchisés, totalisent pas moins de 260 milliards d'euros. Un chiffre équivalent à près d'un tiers du chiffre d'affaires de l'industrie manufacturière en France. Le chiffre d'affaires de la franchise est en constante augmentation depuis le début des années 2000. Mieux encore, il n'a fait que brièvement stagner pendant la crise financière de 2008. Dès que les difficultés se sont résorbées, la franchise est repartie de plus belle en enregistrant 3,7 % de progression. Dans le même temps, le reste du marché commercial ne gagnait que 1 %. La franchise présente donc de nombreux avantages dont celui d’une certaine sécurité, ce qui pourrait séduire de nombreux futurs entrepreneurs.

La franchise aujourd'hui, c'est 1.843 enseignes qui regroupaient 69.483 franchisés. C'est aussi près de 50 nouveaux réseaux durant l’année 2015 et 1.800 de plus qu'en 1971 ! Près de 615.000 personnes sont directement ou indirectement employées par des entreprises sous enseigne. La franchise française représente un poids économique qui en fait la première en Europe, et la troisième au monde. Et son rayonnement n'est pas près de s'éteindre, puisque 42 % des réseaux de franchises de France exploitent des points de vente à l'étranger.

 

Derniers articles de la rubrique