Master franchisés : comment obtenir le soutien des banques ?

Les astuces pour décrocher son financement

Plus encore qu'en franchise, l'argent est le nerf de la guerre en master franchise. Devenir master franchisé requiert des fonds importants, et il est vital de trouver un bon partenaire financier. Comment convaincre les banques de s'intéresser à son projet ? Nos experts vous révèlent les stratégies qui marchent.

Les coûts de la master franchise

Se lancer en tant que master franchisé est une entreprise onéreuse. S'acquitter du droit d'entrée (parfois de l'ordre du million d'euros), créer sa tête de réseau, financer des unités pilotes, sélectionner les candidats à la franchise… autant de postes de dépense qui nécessitent un financement important. Quand on a pour projet de développer un réseau étranger en tant que master franchisé, on s'engage dans un véritable parcours du combattant. Les problèmes à résoudre seront nombreux, et mieux vaut ne pas ajouter aux mille et un soucis quotidiens celui de l'argent. Soyons réalistes : même avec l'appui de son master franchiseur, devenir master franchisé relève de l'impossible si on n'obtient pas la confiance (et l'argent) d'un établissement financier.

Réfléchir sur dix ans

C'est un point évident, mais que nous répéterons quand même : ouvrir une master franchise n'est pas aussi simple qu'ouvrir une épicerie ! Vous ne pouvez pas vous contenter de vous lancer et de voir venir. L'enseigne avec qui vous avez signé, tout comme les banques à qui vous vous adressez, s'attend à voir un business plan sérieux pour les années à venir. La durée d'un contrat de master franchise étant en général de dix ans, c'est la période sur laquelle il vous faudra travailler. Aucun banquier ne vous prêtera des millions d'euros sans être certain que vous avez prévu toutes les embûches possibles et imaginables.

Ne pas négliger les unités pilotes

Quand on investit des millions d'euros dans une affaire, on a à cœur de la rentabiliser au plus vite – surtout quand les intérêts du prêt bancaire commencent à s'accumuler. Mais attention : les banques se méfient des master franchisés qui ont tendance à démarrer trop vite. Elles savent en effet que votre premier travail est de prouver que vous êtes capable d'adapter un concept développé pour un marché différent du vôtre. Aménagez une période d'exploitation des unités pilote dans votre business plan, même si celle-ci est peu rentable. Vos partenaires le verront comme un investissement sain. En parallèle, vous devrez bien réfléchir à l'aspect franchiseur de votre projet : aussi prometteur que soit le concept, les banques doivent sentir que vous vous emploierez à faciliter l'installation des nouveaux franchisés.

Négocier et faire jouer la concurrence

Un prêt d'envergure comme celui nécessaire à la création d'une master franchise ne se fait pas à la légère. La négociation sur les termes du prêt sera certainement tendue. N'hésitez pas à employer les grands moyens : faites-vous accompagner par un représentant du réseau international qui vous appuiera, et le cas échéant d'un spécialiste financier. En outre, ne vous contentez pas de consulter votre seule banque. Faites le tour des établissements et faites jouer la concurrence.

Derniers articles de la rubrique