Master Franchise : avantages et inconvénients

Faut-il se lancer en tant que master franchisé ?

Les occasions de devenir master franchisé pour une enseigne étrangère ne sont pas si fréquentes. Les entrepreneurs qui se demandent comment ils réagiraient face à une telle opportunité sont nombreux. Mais avant de décider si vous avez l'étoffe d'un master franchisé, vous devez bien comprendre de quoi il retourne. Détails.

Un contrat tripartite

En termes simples, la master franchise consiste à développer un réseau franchisé pour le compte d'une enseigne étrangère au territoire. Le master franchisé est le détenteur exclusif de l'enseigne et se comporte donc dans son pays comme un franchiseur. Il recrute les partenaires franchisés, met en place sa stratégie de développement, perçoit les redevances, anime le réseau, etc. Pour autant, il doit rendre des comptes à la maison-mère de la marque qu'il exploite. Car tous les master franchisés n'ont pas le même degré de liberté. L'enseigne peut en effet intervenir plus ou moins dans les affaires du master franchisé.

Une opportunité de développer une marque réputée

Devenir master franchisé, c'est un peu le meilleur des deux mondes. On se lance dans une aventure où tout est à faire : de l'adaptation du concept à la stratégie de développement, en passant par la constitution d'une équipe pour sa tête de réseau. En revanche, on bénéficie de l'appui et de l'expérience d'un franchiseur qui a eu des années pour peaufiner son concept et ses process.

Le défi consiste à conserver l'ADN de la marque initiale tout en l'adaptant à la demande et à la culture locale. Nombreux sont les concepts de franchise qui, simplement transplantés en France, n'ont pas rencontré leur public. Au contraire, certaines marques sont tellement dénaturées par le master franchisé que l'enseigne ne se reconnaît plus, ce qui peut entraîner une rupture de contrat. L'exemple parfait est sans doute celui de McDonald's : des menus qui changent du tout au tout selon les pays, mais une marque uniforme d'un bout à l'autre de la planète.

C'est pourquoi un franchisé doit faire un gros travail en amont : études de marché, focus groupes, consultation de spécialistes en marketing et d'experts juridiques, etc. L'adaptation d'un concept à un marché différent n'est pas une mince affaire.

Attention à la fin de contrat

Comme tous les accords commerciaux, un contrat de master franchise peut avoir des conséquences importantes sur la suite de la carrière de ses signataires. Il est recommandé de faire très attention aux clauses de non concurrence et de non réaffiliation que les franchiseurs incluent dans leurs contrats pour protéger leur savoir-faire. En cas de fin de contrat, voire de disparition de l'enseigne originale, le master-franchisé peut se trouver à la tête d'un réseau qu'il ne peut plus exploiter légalement - ou se trouver évincé d'une structure qu'il a construite à la force du poignet. Or, il est facile de laisser passer ces cas particuliers quand on lit un contrat rédigé en langage juridique, et qui plus est souvent en anglais. C'est pourquoi il est conseillé de bien étudier son contrat avec l'assistance d'un cabinet d'avocats spécialisés en master franchise.
 

Derniers articles de la rubrique